Moncey Avocats a assisté Trocadero Capital Partners dans le cadre de l'acquisition de Rock'up par Hapik

 

Moncey Avocats a assisté Trocadero Capital Partners dans le cadre de l’acquisition de Rock’up par Hapik.

Hapik exploite 15 centres d’escalade ludique en France, principalement dans les centres commerciaux et propose une expérience d’escalade accessible. Entreprise à mission depuis 2020, la raison d’être de Hapik est de favoriser le bien-être et l’accès à une éducation de qualité via le jeu sportif. D’ici 2025, l’objectif du groupe est d’exploiter plus de 50 sites en Europe afin d’asseoir sa position de leader en ouvrant des centres dans tous les pays où il est présent. Hapik dispose d’une filiale aux États-Unis et y exploite 2 sites. La société est également présente aux Pays Bas et en Espagne et avec ambition d’ouvrir prochainement un troisième pays européen.

Rock’up est le leader de l’escalade au Royaume Uni. L’entreprise a été fondée par un groupe de nouveaux parents ayant un amour pour l'escalade et l'aventure avec l'idée d'amener le plein air à l'intérieur et de rendre l'escalade accessible à tous. Rock’up exploite 7 sites au Royaume- Uni.

Trocadero Capital Partners intervient aux côtés des ETI et PME européennes pour accompagner leur croissance et contribuer à leur transmission. Le fonds a investi en dette obligataire dont une partie a été utilisée pour l’acquisition de Rock’up.

 

Trocadéro Capital Partners était conseillé par une équipe de Moncey Avocats composée de :

  • Marie-Victoire James, associée, Alexandre Bankowski et Alix Auclair, collaborateurs en private equity.
  • David Malamed, associé, Jonathan Devillard et David Maréchal, collaborateurs en financement.
  • Frédéric Bosc, associé, Manon Vanbiervliet, collaboratrice, en fiscalité.

La due dilligence juridique, fiscale et sociale a été réalisée par :

  • Marie-Victoire James, associée, Alexandre Bankowski et Alix Auclair, collaborateurs en private equity.
  • Frédéric Bosc, associé, Manon Vanbiervliet, collaboratrice, en fiscalité.
  • Anastasia Fleury, en droit social